Les artistes

10 questions à Audrey Bergeron

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ? 
C’est d’abord par la gymnastique artistique que je développe un intérêt pour la performance physique. Je complète en 2005 une formation professionnelle à l’École de danse contemporaine de Montréal. Ensuite, je me perfectionne en breakdance, ce qui me permet de décrocher mon premier contrat d’interprète. Comme pigiste, je participe à la création de plusieurs spectacles (Destins Croisés, Bouge de là, Les Imprudanses). Au cours de ces processus collaboratifs, je développe rapidement une attitude proactive à partir de laquelle ma créativité est mise à contribution. Soucieuse d’approfondir davantage ma démarche artistique, je m’initie au théâtre corporel (Omnibus) et m'ouvre ainsi à de nouveaux codes d’interprétation et de dramaturgie. En 2013, j’intègre la compagnie O Vertigo. J’y rencontre des défis physiques stimulants et une discipline rigoureuse qui satisfont ma quête constante de dépassement. En 2017, je participe à une tournée de trois mois aux Pays-Bas, avec Tierra, une chorégraphie de Ginette Laurin et Jens van Daele. Tôt dans ma carrière, je ressens aussi le besoin de créer mes propres chorégraphies. Je mets en scène plusieurs pièces que je présente via différents festivals montréalais ainsi qu’à la Cinquième Salle de la Place des Arts dans la programmation de Danse-Cité. J'ai eu la chance de présenter mon travail chorégraphique en France, en Allemagne et en Italie. De plus, je collabore avec des vidéastes pour créer plusieurs courtes vidéodanses qui ont fait partie de plusieurs manifestations internationales. Aujourd'hui, je souhaite continuer à multiplier les expériences variées et rencontrer de nouveaux défis.

Quels sont les artistes ou mouvements artistiques qui t’inspirent et t’influencent ?
James Thierrée est mon artiste idole. Son génie créatif et ses qualités d'interprète me coupent le souffle. J'apprécie aussi, entre autres, le travail de Crystal Pite et Romeo Castellucci. Présentement, je suis inspirée par l'univers du cinéma muet noir et blanc, plus précisément l'œuvre de Buster Keaton. J'aime les œuvres aux influences plurielles et j'apprécie la rencontre entre la prouesse et la poésie.

As-tu une autre passion que la danse ?
Dans mes temps libres, je fais du vélo, je tricote, je médite et je peins des toiles abstraites. Ça fait aussi bientôt un an que je m'entraine en Savate (boxe française). Si j'avais plus de temps, je prendrais aussi des cours de théâtre et de chant.

Qu’est-ce que veut dire oZe pour toi ? / Quelle est la signification de oZe pour toi ? 
oZe signifie pour moi la rencontre et le dépassement des peurs et des limites de l'imaginaire. C'est un univers coloré et sensible qui fait écho à la profondeur de l'être. C'est la distorsion du réel pour accéder à plus grand.

Dans quel personnage de oZe te reconnais-tu ? Es-tu plus homme d’acier, lion, Dorothée, .. ?
Je me reconnais en chacun d'eux mais je m'identifie facilement à Dorothée, en son leadership, son côté rassembleur et aventurier.

Ton conte préféré ? 
La belle au bois dormant a marqué mon enfance par son côté romantique. Aujourd'hui, je trouve l'univers d'Alice aux pays des merveilles fascinant.

Si tu avais un pouvoir magique, lequel serait-il ? 
Je serais une télépathe-guérisseuse qui fait fleurir tout ce qui l'entoure. 

Quelle est la chose la plus importante pour toi ? 
L'équilibre. Celle qui n'est pas constante mais qui dans un cycle trouve une balance. Tant en art que dans la vie en général. 

Quel est le plus grand défi que tu as du surmonter ?
Reconstruire mon cœur après une blessure de trahison

Si tu pouvais être n’importe quoi, n’importe où, là maintenant - qui, quoi et où serais-tu ?
Un grand arbre millénaire à fruits rouges dans une forêt silencieuse.